DETECTEUR DE METAUX DE A A Z

Les détecteurs de métaux vlf

Vous trouverez sur ce site plusieurs éléments destinés destinés aux prospecteurs débutants.

Les fréquences utilisées par les detecteurs de metaux VLF (very low frequency en anglais) sont inférieures à 100kHz. Leur tête de détection est composée de deux bobines, une émettrice et une réceptrice. Cet appareil permet en théorie de discriminer les objets métalliques en fonction de leur composition, mais en pratique ce n'est fiable que pour faire la distinction entre ferreux et non ferreux, si ces derniers ne sont pas enterrés trop profondément. La fréquence revet une grande importance:

un detecteur de metaux basses fréquences (4khz/8khz) sera plus sensibles aux grosses monnaies et gros objets et moins sensible aux effets de sols, alors qu'un hautes fréquences (12khz/18khz) sera plus sensibles aux petites monnaies et petits objets métalliques. En fonction des cibles que vous allez rechercher, il faudra donc faire attention à choisir un appareil avec une fréquence adaptée.

Les détecteurs de métaux inductions pulsées

le detecteur de metaux induction pulsée ne nécessite qu'une seule bobine tantôt émétrice, tantôt réceptrice. Les inductions pulsées sont plus puissants que les VLF. Ils détectent en terre très fortement minéralisé une petite monnaie (10 mm) à environ 25 cm et un grosse monnaie (30 mm) à environ 50 cm. Le gros intérêt d'un PI est surtout qu'il ne perd pas de puissance en terrain minéralisé. Par contre les PI ne peuvent pas discriminer les petits ferreux. Ils peuvent juste identifier les gros ferreux dans les premiers centimètres grace à l'introduction d'un magnétomètre dans la tête de détection. En effet, un magnétomètre est uniquement sensible au fer, donc si le PI et le magnétomètre sonnent, c'est que la cible est ferreuse. Vous serez donc obliger de détecter tous les petits ferreux, ce qui peut se révéler très éprouvant voir impossible sur des secteurs pollués comme par exemple autour d'une habitation ancienne.

La discrimination du métal

Certains metaux sont meilleurs conducteurs (l'argent notamment) et le décalage de fréquence sera d'autant plus grand. C'est en étudiant ce décalage de fréquence que l'on peut tenter de discriminer l'objet détecté. Mais sur le terrain, c'est différent. En effet, la discrimination est perturbée par les fortes mineralisations et aussi par la profondeur de la cible métallique ainsi que par le phénomène de masquage. Lorsque vous êtres sur un secteur avec de fortes minéralisation et beaucoup de petits ferreux, creusez sur des petits signaux ferreux en limite de détection, vous serez surpris car une fois que vous aurez enlevé quelques centimètres de terre, le sons risque de s'amélioré et vous risquez de découvrir une petit objet non ferreux.

Conseil aux prospecteurs pour le choix d'un appareil

Prenez un appareil bas de gamme d'une marque reconnue, Vous devriez pouvoir en trouvez à 200 / 300 euros. Evitez ceux dont le prix de vente est ridicule, ils ne vous permettront pas de faire une prospection sérieuse. Privilégiez un appareil à faible poids (1,2 kg/1,4 kg). Ne vous focalisez pas sur la puissance pure d'un appareil, car avec la pratique vous comprendrez que la majorité des trouvailles se font en terrain polué de ferreux, et que sur ce type de terrain il faut au contraire réduire la puissance pour espérer faire des trouvailles. A mon sens les meilleurs marques à l'heure actuelle sont XP, minelab et tesoro. Pour détecter en terrain minéralisé et polué de petits ferreux, les meilleurs dans cet exercice difficile sont le deus et le gold maxx power d'XP. Pour la détection sur les plages les minelab FBS (sovereign, excalibur) sont les plus performants. Pour la prospection à la billebaude, les tesoro me semblent les plus adaptés, notamment à cause de leur discri des ferreux "sans prise de tête". Votre disque doit se trouver le plus près du sol. Utilisez un protège disque pour protéger votre tête. Il faut préciser que le protège tête ne s'utilise pas uniquement pour le transport de l'appareil mais aussi et surtout pendant la séance de prospection pour protéger le disques des chocs.

pour allez plus loin et approfondir vos connaissances, vous pouvez visiter le site et forum Detecteur-de-metaux.com.

Le nettoyage des métaux

C'est souvent à ce stade que les débutants commetent des erreurs irréversibles. Je ne compte plus les fois ou j'ai rencontré un prospecteur débutant qui venait de détecter une superbe monnaie romaine en bronze quelques heures à peine après l'achat de son detecteur de metaux, et qui lui avait irrémédiablement enlever toute valeur de collection, simplement en la nettoyant avec un produit chimique qui avait abimé la patine du métal en déclanchant ce que l'on appelle "la maladie du bronze". Cette maladie va alors littéralement ronger la monnaie.

-L'argent et l'or

L'or ne s'oxydant pas, il n'a point besoin d'être nettoyé. L'argent va se couvrir avec le temps d'une patine noire. Cette patine n'a pas de valeur de collection. vous pouvez donc l'oter au moyen d'une solution acide comme le vinaigre ou le jus de citron. Pensez ensuite à laisser tremper la monnaie quelques heures dans une solution baside comme le bicarbonate de soude pour annuler les effets de l'acidité qui risquerait à terme d'abimer le métal.

-Le bronze et le cuivre

Tout nettoyage chimique est à proscrire. Généralement ce type de monnaie se trouvent recouverte d'une gangue de terre mélée à des concrétions métalliques. Si la gangue n'est pas trop dure, une simple pointe en bois peut suffire, sinon il faudra utiliser une aiguille en métal dont on aura préalablement émoussé la pointe pour ne pas risquer de rayer la patine. De longues heures de travail seront necessaire. Une loupe binoculaire sera d'une aide précieuse pour stoper le netoyage dès la couche de patine atteinte.

Lexique de la détection

-Dynamique : detecteur nécessitant un mouvement du disque de détection pour pouvoir détecter du métal.

-Statique : detecteur ne nécessitant pas de mouvement du disque de détection pour pouvoir détecter du métal.

-Effet de sol : réglage permettant de rendre l'appareil moins sensible à la minéralisation du sol.

-Minéralisation : sol contenant des particules métalliques rendant le detecteur de metaux instable.

-Masquage : Cible ferreuse empêchant l'appareil de détecter une cible non ferreuse sitée à quelques centimètres de distance.

-Sensibilité : réglage permettant d'augmenter ou de réduire la puissance de l'appareil.

-discrimination : réglage permettant d'éliminer certaines cibles en fonction de leur nature métallique.