FRÉRON Louis Stanislas

Publiciste et homme politique français né à Paris le 17 août 1754, décédé à Saint Dominque le 15 juillet 1802, fils d'Elie Fréron. Directeur de l'Année Littéraire de 1776 à 1789, il se rallia à la révolution et fonda le journal l'Orateur du peuple. Membre du Club des cordeliers*, il prit part aux grandes journées révolutionnaires (affaire du Champ-de-Mars*, le 17 juillet 1791, 10 août 1792, massacres de septembre 1792). Elu à la Convention* où il siégea avec la Montagne*, il fut envoyé en mission à Marseille et Toulon pour y réprimer l'insurrection fédéraliste et royaliste. Menacé par Robespierre*, il contribua à sa chute et passa ouvertement à la réaction sous la Convention thermidorienne*. Amant de Pauline Bonaparte, il approuva le coup d'Etat du 18 brumaire* (9 novembre 1799) et fut nommé administrateur des hospices puis commissaire à Saint Dominique.accueil